CyManager, forum officiel du jeu de cyclisme en ligne !

Le forum du jeu en ligne de management d'équipe de vélo CyManager.com

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 15-08-2018 12:46:11

override
Titus Pullo
Lieu : safe from harm
Inscription : 14-02-2007
Messages : 6 535

Refonte du barème de primes de course

Bonjour à tous,

Soucieuse de proposer l'expérience de jeu la plus immersive possible, l'équipe de CyManager a travaillé durant plus de deux mois afin de vous proposer la réforme la plus ostensible depuis l'ajout des semaines dans l'âge des coureurs. Vous le savez déjà, suite à l'annonce précédente : 7 courses supplémentaires seront disputées chaque saison, dès la prochaine saison. Nous avons saisi l'opportunité de ce changement, qui a des répercussions non négligeables sur l'équilibre de l'économie, pour revoir le barème des primes de course.

En effet, nous avons réalisé, bien avant de décider de travailler sur le nombre de courses présentes dans le calendrier, que le barème était devenu plutôt obsolète et même carrément mal bâti. Il faut dire qu'il fait son âge, puisque sa création remonte aux débuts du jeu, avec quelques changements "grossiers" opérés au fil du temps afin de coller à la structure changeante des divisions.

Ces derniers mois, nous avons malheureusement pu constater un phénomène inquiétant : le nombre de faillites a littéralement bondi. A titre d'exemple, pas moins de 8 équipes encore très actives ont fait faillite au cours du mois de mai 2018 sur le seul monde 2. C'est inacceptable, alors que nous cherchons à attirer toujours plus de joueurs sur le jeu. Sans entrer dans les causes en détail, il apparaît évident que dans le contexte actuel du jeu, les recettes des équipes sont devenues insuffisantes, bien que nous reconnaissons que certaines d'entre elles arrivent encore à tirer leur épingle du jeu.

Ainsi nous est apparue cette opportunité de retravailler le barème pour le rendre plus juste, plus équitable, plus cohérent. Par exemple, est-il normal que le 22ème d'une C1 en D2 perçoive 4000€, quand le salaire du coureur qui décroche cette place dépasse parfois les 100 000€? Nous avons mesuré, division après division, l'écart entre le salaire du coureur et la prime récoltée pour gommer certains écarts que nous jugions trop importants.

Nous avons cherché à répondre aux problématiques suivantes :
- Comment réduire le nombre de faillites? (priorité absolue)
- Comment relancer le marché des transferts (hors période frenzy comme celle que nous venons de vivre avec le Tour)
- Comment relancer la formation (et notamment le formation-vente)
- Comment favoriser les effectifs (par définition coûteux) plutôt que les équipes s'appuyant sur une seule individualité?
- Comment redonner un peu de mou aux équipes qui doivent se contenter des accessits et qui sont très peu favorisées par le barème actuel?
- Comment tenir compte du nécessaire renforcement des équipes en vue de disputer 7 courses supplémentaires par saison? (impact non-négligeable sur la forme des coureurs)
- Comment permettre aux jeunes équipes de rattraper le retard pris du fait d'une inscription plus tardive dans le jeu?
- Comment éviter les "descentes volontaires" ou les "non-montées volontaires" et améliorer la compétition dans les divisions (point qui n'était pas considéré au départ comme étant un corollaire de cette réforme, mais, face à l'insistance des joueurs pour résorber ce souci majeur, nous avons pensé pouvoir saisir l'occasion de traiter, au moins en partie, ce sujet)

Le vrai danger, avec ce type de réforme, c'est d'aller trop loin et d'ouvrir les vannes en grand : augmenter les revenus des équipes, oui, accorder un crédit illimité, non. Cymanager doit rester un jeu qui récompense la bonne gestion. Et malgré toutes les analyses préliminaires qui ont été faites, il est impossible de quantifier exactement les répercussions sur l'économie globale. Voilà pourquoi les modifications peuvent apparaître assez conservatrices.

A présent, il est temps pour nous de vous présenter le nouveau barème C1, qui entrera en vigueur à partir de la saison 61 sur le monde 1 et S29 sur le monde 2 :

Editcpi.jpg

(Pour ceux qui veulent comparer, le barème actuel se trouve ici)

Gardez à l'esprit qu'il y aura 7 courses C2 supplémentaires, ce qui augmentera mécaniquement les revenus des équipes, via les primes et les revenus de la boutique. Les revenus du siège social, étant basés exclusivement sur le classement par équipes, resteront inchangés.
- Globalement, les 4 premiers arrivants d'une course percevront moins qu'actuellement. Les 46 suivants percevront plus.
- La plus grosse augmentation, en pourcentage, concerne le 22ème de DD, qui percevra 4840€ contre 1200€ actuellement, soit une augmentation de 303%.
- La plus grosse diminution, en pourcentage, concerne le 1er de D4, qui percevra 56 000€ contre 85 000€ actuellement, soit une diminution de 34,12%.
- La plus grosse augmentation, en valeur absolue, concerne les 7ème et 8ème en D1, qui percevront 72 000€ et 64 000€ respectivement, contre 55 000€ et 47 000€ actuellement, soit une augmentation de 17 000€.
- La plus grosse diminution, en valeur absolue, concerne le 1er de D1, qui percevra 160 000€ contre 240 000€ actuellement, soit une diminution de 80 000€.
- La somme totale des primes distribuées par course augmente de 6,43% en D1, 3,72% en D2, 2,06% en D3, est stable en D4 et D5, et grimpe de 11,69% en DD. Un coup de pouce a été donné aux DD car à cause de leurs modestes installations (mais aussi de la méthode de calcul de la boutique et du siège social qui les dessert fortement), les revenus du vendredi des équipes sont anémiques.
- Le pouvoir d'achat supplémentaire moyen théorique accordé aux D1, par saison, par équipe, hors boutique, en tenant compte des 7 courses supplémentaires, est de 494 000€ et de 271 000€ en D2.

Les principaux bénéficiaires de cette réforme seront les D1 et les D2, et pas forcément les équipes du haut du panier au sein de ces divisions. Nous espérons que cela générera une vraie lutte pour figurer parmi les divisions prestigieuses de CyManager.

Nous pensons que cette réforme portera ses fruits et, combinée aux sept courses supplémentaires par saison, qu'elle apportera plus de fun. Nous sommes impatients de constater ses effets sur le jeu. Bien sûr, nous continuerons d'analyser l'économie du jeu et des ajustements ultérieurs ne sont pas à exclure.

En espérant que vous soyez aussi enthousiastes que nous pour le futur de CyManager.

L'équipe CyManager


IgP7Av9.jpg

En ligne

Pied de page des forums